- Comité Départemental de la Randonnée pédestre -

Le P.D.I.P.R.

(Plan Départemental des Itinéraires de Promenade et Randonnée) 

Les Buts Qui fait Quoi Statut Foncier Matérialisation

Télécharger un dossier d'inscription au PDIPR ici 

Il est véritablement institué par la loi du 22 juillet 1983 qui fait partie de l'ensemble des lois de décentralisation. 
Beaucoup de communes ont céder des chemins lors du remembrement. Ils ne représentaient pas un intérêt immédiat. 
Mais l'idée de protection de ces sentiers avait donc germé bien avant cette loi de 1983. 

Circulaire de 1974 : elle visait la continuité des itinéraires dans le souci d'encourager le tourisme pédestre/équestre... en tant que loisir naturel. Il prévoyait déjà un plan de recensement départemental. 

Circulaire de 1977 : elle portait sur le maintien (la conservation) des réseaux de chemins ruraux. Réseaux qui ne doivent plus être adaptés aux seuls intérêts agricoles mais doivent prendre en compte leur fonction d'équilibre de l'environnement naturel. Tout cela est resté, plus ou moins, au stade de la déclaration d'intention car sans aucun caractère d'obligation. 

Il faut noter au passage une loi du 31 décembre 1976 contenant des dispositions propres à favoriser effectivement la promenade des piétons qui prévoyait :

  • une servitude de passage piétons sur les propriétés privées en littoral,
  • de pouvoir refuser les clôtures faisant obstacle à la libre circulation des piétons.

 Les deux circulaires ont eu très peu d'impact.

Tout cela avec le même objectif de pallier les effets pervers de l'ordonnance de 1959 établissant un nouveau classement de la voirie faisant rentrer les chemins ruraux dans le domaine privé des communes et leur faisant perdre du même coup leur inaliénabilité et leur imprescriptibilité.

 

[Retour]